Vers le modèle économique 3.0 ?

March 14, 2019

Mobile hyperplaces: from mobile activities to the mobility of activities

 

Individuals don’t move for the sake of moving, but to carry out an activity (work, shopping, administrative or health procedures, visiting friends, etc.). The rise of virtual mobility makes it possible for individuals to reverse the direction of movement by having the objects and services necessary to their activities brought to them. This is the framework in which the “Mobile Hyperplaces” research project is embedded. By providing a novel perspective on the interactions between physical mobility, virtual mobility, and the movement of goods, “Mobile Hyperplaces” invites us to explore the mobility of activities in an entirely new way.

Examining the mobility of activities is therefore an opportunity to consider questions regarding the technological and economic implications of tomorrow’s mobility.

First, the research project undertakes an exploration of the future applications of autonomous vehicles. To what extent will autonomy change the function of the vehicle from a transportation object to a production object, and what impact will this have on the surrounding space?

Second, it provides an arena for the exploration of the economic issues, the increased responsiveness and flexibility developed to meet the growing individuation of demand. Ultimately, the mobile hyperplace is an opportunity to explore what might become the generation 3.0 business model.

 

Hyperlieux mobiles : des activités mobiles à la mobilité des activités

 

L’individu n’est pas mobile pour se déplacer mais pour réaliser une activité (travail, achats, démarches administratives ou de santé, loisirs, visites à des amis, etc.). L’essor de la mobilité virtuelle permet à l’individu de renverser le sens du mouvement en faisant venir à soi des objets et des services lui permettant la réalisation d’activités. C’est dans ce nouveau cadre de réflexion que s’inscrit le projet de recherche « Hyperlieux Mobiles ». En proposant un nouveau regard sur les interactions entre mobilité corporelle, mobilité virtuelle et mobilité des biens, « Hyperlieux mobiles » nous invite à examiner de manière inédite la mobilité des activités.

Appréhender la mobilité des activités, c’est ainsi l’opportunité de répondre aux questions des évolutions technologiques et économiques de la mobilité.

D’une part, le projet de recherche permet de réfléchir aux applications futures du véhicule autonome. Dans quelle mesure l’autonomie sera-t-elle l’occasion de passer d’un véhicule objet de transport à un véhicule objet de production et quelles seront ses incidences sur l’espace environnant ? 

D’autre part, il propose un espace de réflexion autour des enjeux économiques qui, entre réactivité et flexibilité, cherchent à répondre à l’individualisation grandissante de la demande. L’hyperlieu mobile n’est-il pas l’occasion de définir ce que pourra être le modèle économique 3.0 ?

 

Please reload

Categories
Please reload

Tags
Please reload

 A project by